Centres de vaccination à proximité :

 

- Seurre, maison de santé pluriprofessionnelle, 11 rue des fossés (à partir du 25 janvier 2021)

- Brazey en Plaine, Salle Georges Balme, rue Joseph Magnin.

Circulaire du 16 avril 2021 portant  sur la vaccination des publics prioritaires contre l'épidémie de covid-19 : ICI

 

Le 16 avril 2021 ;

Indicateurs de suivi de la campagne vaccinale

  • 15.749 millions de première injection.
  • 21% de la population de + 18 ans couverte avec au moins une injection.
  • 61% de la population éligible a eu une injection et 64 % des soignants.
  • Taux d’adhésion à la vaccination : 67% soit 3 points de plus que la semaine précédente.
  • 205 rendez-vous quotidiens en moyenne dans les centres de vaccination. 1497 centres de vaccination

Point sur l’élargissement de la cible vaccinale

Le ministère a élargi cette semaine les tranches d’âge éligibles à la vaccination
A partir du 12 avril, la vaccination en ville avec AstraZeneca est autorisée pour les plus de 55 ans sans co-morbidité.
A partir du 15 avril , le vaccin Pfizer sera accessible pour les plus de 60 ans sans co-morbidité.

Par ailleurs, le délai entre les deux injections pour les vaccins à ARN messager est rallongé et passe à 42 jours à partir des rendez-vous du 14 avril . cette décision vise à augmenter le nombre de premières injections.

Il est décidé la nécessité d’une 3e injection pour les personnes immuno-déprimées.

Actualités et perspectives

Suite à la suspension du vaccin Janssen en Europe, les 200.000 doses réceptionnées sont conservées dans les locaux de Santé Publique France dans l’attente du retour de l’expertise. 40.000 doses sont fléchées pour l’outre-mer.

Le ministère décide de la généralisation de l’extraction systématique de la 7e dose de Pfizer et des 11e et 12e dose de Moderna et d’AstraZeneca. Cela permettra d’augmenter le nombre d’injections. Sont prévus l’achat du matériel nécessaire et la diffusion des bonnes pratiques aux utilisateurs.
Pour Pfizer, cela pourrait générer un gain de 200.000 doses par semaine, puisque seulement 30% de cette 7e dose est extraite actuellement.

Une expérimentation visant à diffuser le vaccin Moderna en médecine de ville (au lieu d’une vaccination dans les centres dédiés) est menée dans la région Grand Est et plus particulièrement en Moselle. Une généralisation sera prévue en juin.

70% du total des doses livrées en AstraZeneca ont été utilisées à ce jour.

Approvisionnement supplémentaire d’environ 7millions de doses du vaccin Pfizer en avril, mai et juin, suite aux annonces hier du laboratoire.

Point sur le dispositif « d’aller vers » pour les +75 ans

Depuis le 31 mars la CNAM déploie son dispositif « aller vers » pour permettre aux personnes âgées de plus de 75 ans non encore vaccinées d’avoir un accès à un rendez-vous de vaccination.

2 actions ont été mises en place :

  • Envoi de sms avec un lien vers un téléopérateur qui doit orienter ces personnes vers la vaccination. 790 sms envoyés avec une relance vers les mêmes personnes, pour un taux d’appel de 5%.
  • Appels sortants par les CPAM pour proposer des rdv de vaccination aux + de 75 ans non vaccinées : 200.000 appels effectués par les CPAM, dont 50% d’appels échoués.

Concernant les refus d’un rendez-vous de vaccination, les principaux motifs avancés sont liés à l’éloignement des centres de vaccination ou le souhait de se faire vacciner en même temps que le conjoint.

Outre ces deux actions, un courrier sera envoyé par la CPAM aux plus de 75 ans avec un numéro coupe-file à appeler pour prendre un rdv. 5% des rdv en centres de vaccination doivent être réservés à cette cible des personnes de plus de 75 ans non vaccinées.  Cette nouvelle consigne est en cours d’application.

Cellule d'information COVID

n° vert : 0800 813 000 accessible du lundi au vendredi de 9h à 17h

ou par mail : pref-cip@cote-dor.gouv.fr

 

Situation sanitaire au 1er mars 2021 : ICI

Compte rendu du Point COVID du 4/12/2020

 

  Situation sanitaire présentée par l’ARS :

 

 En Côte-d’Or : le Taux d’incidence global baisse mais le taux d’incidence pour les plus de 65 ans reste très haut.

 

 Chiffres clés dans notre département : 55 personnes en soins critiques, 348 hospitalisations COVID, et 32 décès en une semaine.

 

 Un point est fait sur la future campagne de vaccination. La 1re phase concernera les EHPAD et les personnels à risques y travaillant, avec le vaccin Pfizer, dès janvier 2021. Un frigo à -70 °C sera bientôt installé à cet effet au CHU. La 2e phase concernera au premier trimestre les plus de 75 ans (en commençant par les plus âgés) et les 65-74 ans présentant des risques.

 

 L’AMF 21 a formulé les remarques suivantes :

 

 -      La nécessaire transparence des pouvoirs publics sur la provenance du vaccin (quel groupe pharmaceutique) afin de favoriser l’acceptation de la vaccination ;

 

 -      Le rappel des demandes de l’AMF, de l’ADF et de l’ARF quant à la co-construction de cette campagne de vaccination en associant réellement les collectivités locales ;

 

 -      Si s’appuyer sur la médecine « de ville » est une mesure de bon sens, il faut veiller à bien organiser aussi les campagnes de vaccination dans les zones de désertification médicale, en concertation avec les collectivités locales.

 

 Une campagne de communication est organisée par l’État ; elle pourra être accompagnée et relayée par le bloc communal.

 

 Économie :

 

 L’URSSAF a fait un point sur les systèmes d’aides et d’abattements actuellement déployés. Nous avons évoqué les difficultés rencontrées par certaines entreprises ayant du mal à identifier les aides susceptibles d’être déployées pour elles, suite à l’empilement des différents plans d’aides.

 

Conférence de presse du 27/11/2020 : ICI

 ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES IMPACTEES PAR LA COVID 19 : CLIQUEZ ICI

 

Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

 

Situation sanitaire au 29/10/2020 :

 L’ARS a donné les informations suivantes :

-      Taux d’incidence pour le département : 412/100 000

-      Taux d’incidence pour les plus de 65 ans du département : 359/100 000

-      Taux d’occupation en réanimation sur la Région BFC : 50 %.

 Il y a une déprogrammation massive dans les établissements publics et privés. L’objectif est d’avoir 300 lits COVID au CHU.

 À l’échelle du département : 23 personnes en soins critiques et 135 hospitalisations COVID.

Les tests antigéniques sont en augmentation (résultats en 20 minutes).

 Le Préfet a prévu l’envoi d’une lettre aux maires pour rappeler les règles applicables.

Questions posées :

Déplacements des élus dans le cadre de leurs fonctions : Des attestations spécifiques devraient nous être adressées d’ici le début de semaine prochaine.

Réunions des conseils municipaux : Aucun changement, les règles classiques doivent être appliquées… pour le moment.

Chasse : La chasse au petit gibier est interdite. Nous sommes en attente d’une autorisation pour le gros gibier avec un encadrement par l’État, en concertation avec la Fédération.

Affouages : Attente de précisions.

Commerces : Les élus ont évoqué le problème de la fermeture des librairies, mais aussi, et surtout, le manque d’équité entre les commerces de proximité et la Grande distribution.

 

Arrêté préfectoral n°1080 du 24 octobre 2020 portant prescription de  plusieurs mesures pour lutter contre l'épidémie de COVID 19 et mise en oeuvre du couvre feu dans le département de la Côte d'Or : ICI

Compte rendu du Point COVID du 23/10/2020

 Présents : Préfecture, AMF 21, Métropole, CD 21, Parlementaires, ARS, Éducation Nationale, AMRF.

 ● Introduction du Préfet :

 La situation générale se dégrade très rapidement. Par cohérence, avec une population très mobile, le Préfet a privilégié l’échelle départementale pour le couvre-feu.

 ● Données chiffrées communiquées par l’ARS

 Taux d’incidence (/ 100 000) :

Région : 209

Département : 222

 Pour les plus de 65 ans (/ 100 000) :

Région : 200

Département : 173

 Taux de positivé (%) :

Région : 12,8

Département : 12,3

 Hospitalisation (nombre) :

Région : 433

Département : 79

 Réanimation (nombre) :

Région : 63 (sur 200 lits)

Département : 16

 Il y a des déprogrammations d’interventions chirurgicales sur l’ensemble des établissements hospitaliers publics et privés. 7 ont engagé le Plan Blanc. Des transferts sont en cours entre établissements pour libérer des places au CHU.

 ● Présentation des dispositions du couvre-feu :

 Quelques précisions :

-      Aucune restauration n’est possible dans les ERP pour les séminaires. Le -masque doit être constamment porté dans les ERP.

-      Toutes les salles de sport sont fermées dans le département.

 Nouveautés dès minuit (nuit de vendredi à samedi) :

-          Fermeture de tous les débits de boissons pendant toute la période du couvre-feu ;

-          Fermeture des autres commerces entre 21h et 6h ;

-          Interdiction de la position statique dans les parcs et jardins.

 

 

 Pour toute question complémentaire sur ces mesures de prévention, les services de l’Agence Régionale de Santé peuvent être utilement contactés au  0 808 80 71 07.